Masisi : Des cas de choléra enregistrés à Sake dans la zone de santé de Kirotche

Jonas Kiriko - Africa Reveal - 01 juin 2021

Partager


Au moins 12 cas de choléra ont été enregistré au centre de santé de référence de Sake
Au moins 12 cas de choléra ont été enregistré au centre de santé de référence de Sake - Africa Reveal - Jonas Kiriko


Au moins 12 cas de choléra ont été enregistré au centre de santé de référence de Sake et à l’hôpital général de Kirotche dans la zone de santé portant le même nom, depuis quelques jours. Le chef groupement Kamuronza en chefferie de Bahunde qui livre l’information indique que ces cas ne sont pas liés à la présence massive des sinistrés du Volcan de Nyirangongo. Mais, il craint que cette situation soit amplifiée par la surpopulation qui s’observe dans de cette Zone de santé depuis l’éruption volcanique de Nyirangongo.

La cité de sake situé à l’Ouest de Goma est l’un des sites qui accueillent un grand nombre des sinistrés du volcan de Nyirangongo pour avoir été déclaré sûr par les autorités provinciales et comme pouvant servir de site d’évacuation. Mais voilà que quelques jours avant une épidémie de choléra qui était déjà déclarée.

My alt text

Le Mwami Primo Bitibu Bauma chef de groupement Kamuronza espère qu’une solution rapide sera trouvé à cette épidémie pour éviter l’embrasement de la situation au regard de l’afflue dans la contré des sinistrés du Volcan de Nyirangngo.

« Il y a le choléra qui est déjà déclaré. Hier on a identifié six cas au centre de santé de Sake, deux autres sont pris en charge à l’hôpital général de Kirotche. Mais ce ne sont pas les déplacés (sinistrés) qui sont victimes de cette épidémie. Ils sont arrivés quand le cholera était déjà déclaré » nuance le Mwami Primo Bauma.

Le manque d’eau potable et des installations hygiéniques sont à la base de cette épidémie. La population se sert des eaux des rivières pour la lessive, la cuisson et parfois la boisson.

Le Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF) avait déjà alerté sur la situation sanitaire à la suite de l’éruption du Nyiragongo et de ses conséquences.

Parmi les destinations encouragées par le gouvernement, c’est Sake, à 25 kilomètres au nord-ouest de la ville de Goma. Cependant, cette zone est sujette aux épidémies de choléra où au moins 19 cas suspects ont été enregistrés au cours des deux dernières semaines, avait déclaré l’organisation citée par www.actualite.cd

« Avec un risque accru d'épidémie de choléra, nous lançons un appel pour une aide internationale d'urgence afin d’éviter ce qui risque d'être une catastrophe pour les enfants », a fait savoir Edouard Beigbeder, Représentant de l'UNICEF en RDC.

 


Dans le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

Prévention à la COVID19