Eruption Nyiragongo : L’évacuation de Goma s’effectue sans aucune assurance vers les lieux d’accueil

Jonas Kiriko - Africa Reveal - 27 mai 2021

Partager


- -


Le gouverneur militaire Constant Ndima a ordonné à nouveau l’évacuation de la ville de Goma. Selon cette autorité, la décision est motivée par le fait que les données actuelles de la sismicité et de la déformation du sol indiquent la présence des magmas sous la zone urbaine de Goma avec une extension sur le lac Kivu. Il n’est pas exclu une éruption à terre ou sous le lac. Entretemps aucun dispositif d’accueil vers les lieux d’évacuation n’existe.

Le lieutenant général Constant Ndima a, au cours d’un message radiodiffusée prévenu la population de Goma que l’éruption peut advenir avec très peu d’éléments précurseurs. Une partie de la commune de Karisimbi est concernée par cette alerte.

C’est notamment les quartiers Majengo, Mabanga Nord, Mabanga Sud, Virunga, Bujovu, Kahembe, Murara, Mikeno, Mapendo et le volcan (en commune de Goma) sont exposé aux risques liés aux coulées de lave, destruction, gaz, incendies. 

My alt text

 

« Il est très important de rester à l’écart des coulées de lave qui représente un danger de mort par asphyxie ou brulure sévère, des risques supplémentaires sont liés à l’interaction entre la lave et l’eau. Ils sont des plusieurs natures : interaction du magma avec l’eau du lac, déstabilisation du volume de gaz dissous sous le lac Kivu et émission du gaz en surface potentiellement dangereux aux populations exposées aux émanations », a insisté le gouverneur

Cette évacuation est obligatoire et ceux qui n’obtempérons pas encourons des risques inutiles.

Le retour aux domiciles ne peut s’effectuer que sur recommandations des autorités provinciales, a souligné ce responsable provincial.

« Nous recommandons à la population de rester vigilante et à l’écoute des informations transmises par les autorités compétentes étant donné que la situation peut changer rapidement ».  Et de préciser que l’évacuation se fera vers Sake sur l’axe Goma-Masisi, conformément aux orientations des scientifiques.

L’évacuation devrait se faire dans le calme. Les gens doivent apporter dans le strict minimum, a conseillé le gouverneur. 

Depuis le matin de ce jeudi 27 mai, les mouvements intenses des populations se poursuivent de Goma vers Bukavu, Sake, Gisenyi au Rwanda et à Rusthuru.

My alt text

Les personnes qui prennent la route de Goma-Butembo via Rusthuru traversent la partie endommagée de lave au niveau de Kibati-Klimanyoka sur environs 2 kilomètres de long. Ici de travaux de réhabilitation sont en train d’être mené par l’entreprise SOCCOC depuis bientôt deux jours.

Pour Johnson Ishara de la société civile, c’est bien d’appeler les habitants à évaluer mais c’est mieux de leur faciliter les conditions d’installation dans leurs lieux d’accueil.

« Nous sommes conscient du risque nous accourons en restant à Goma. Mais nous ne savons pas comment nous allons faire la nuit tombée, lorsque nous aurons faim et si par malheur nous tombions malades là où nous allons. Les autorités doivent prendre en compte cet aspect de chose », a déclaré Johnson. Marquons le traffic Goma Bukavu qui a été momentanément suspendu a repris.

Mais aussi les frontières Rwandaises qui étaient fermées dans la matinée sont libre de tout passage pour les habitants de Goma qui veulent prendre la direction de ce pays voisin.

 


Dans le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

Bannière AR 1