RDC : Un défenseur de l'environnement tué par un agent de Feronia

23 juillet 2019

Partager


- -


Joël Imbangola Lunea, un membre de RIAO-RDC, une organisation congolaise de défense de l'environnement et des droits de l'homme, a été brutalement tué par un agent de sécurité de la société d'huile de palme canadienne Feronia Inc., le dimanche 21 juillet 2019, près des plantations de l'entreprise à Boteka à Bempumba, dans la province de l'Equateur, en RDC. Cet assassinat fait suite à des mois d’intimidation entreprise par la société à l’encontre de membres du RIAO-RDC, qui aident les communautés locales à déposer un grief contre la société pour l'accaparement de leurs terres. Le dimanche 21 juillet 2019, vers 15 heures, M. Joël s’apprêtait à transporter plusieurs passagers et leurs bagages sur son petit bateau. M. Boketsu Ebuka (alias «Ebola») l’a approché. Les plantations de Boteka PHC de Feronia. M. Ebuka a accusé M. Joël d'avoir transporté des conteneurs d'huile de palme volée provenant des plantations de Feronia. Les passagers et d'autres témoins présents sur les lieux affirment que, lorsque M. Joel a nié les faits, M. Ebuka a commencé à le battre et à l'étrangler à mort. M. Ebuka a ensuite jeté le corps de M. Joël dans la rivière Moboyo. Il semblerait que M. Ebuka se cache en ce moment. [caption id="attachment_242" align="alignnone" width="250"] En mai 2019, M. Joël Imbangola de RIAO-RDC a participé à cette réunion entre les communautés touchées par les plantations de Feronia et les membres du Mécanisme international de traitement des plaintes à Boteka.[/caption] L’assassinat a lieu dans un contexte de tensions croissantes entre Feronia et les communautés locales sur les trois sites de plantation de la société en RDC. RIAO-RDC s'efforce de trouver une solution pacifique au conflit. Il a dirigé un premier processus de médiation en 2017, qui a été saboté par Feronia lorsque l'entreprise s'est retirée du processus après seulement quelques semaines. En novembre 2018, RIAO-RDC a commencé à soutenir neuf communautés touchées dans le cadre d'un autre processus de médiation, cette fois par l'intermédiaire du Mécanisme international de traitement des plaintes (ICM) des banques de développement allemande, néerlandaise et française qui financent Feronia. Joël Imbangola Lunea était un conducteur de bateau à moteur utilisé pour transporter des personnes et des marchandises entre les villages situés autour des plantations de Feronia Boteka et la ville de Mbandaka. Il était également un activiste communautaire et membre de RIAO-RDC, et a joué un rôle important dans la communication entre les communautés locales et RIAO-RDC. Depuis le début de ce second processus de médiation, RIAO-RDC a dû faire face à des efforts accrus de la part de la société pour saper son travail avec les communautés. Les dirigeants de la société ont publiquement reproché à la RIAO-RDC le non-paiement des salaires de ses employés par la société et ont cherché à discréditer la RIAO-RDC en accusant l’organisation d’être un agent des intérêts étrangers. Les membres locaux du RIAO-RDC signalent également que les agents de sécurité de Feronia sont de plus en plus intimidés. M. Joël a accompagné le directeur du RIAO-RDC, M. Jean-François Mombia Atuku, lors de la récente visite du panel de l'ICM dans les plantations de Boteka entre mai et juin 2019. Il a signalé à M. Mombia Atuku qu'il faisait face à harcèlement des gardes de sécurité de Feronia et qu'il était inquiet pour sa sécurité. Les communautés qui vivent à l'intérieur et à côté des plantations de Feronia sont régulièrement harcelées par des agents de sécurité qui les accusent d'avoir volé des fruits du palmier à huile de la plantation, alors même que ces communautés récoltaient des fruits du palmier et produisaient de l'huile de palme depuis des générations et bien avant le arrivée de Feronia. RIAO-RDC a précédemment informé Feronia et ses bailleurs de fonds internationaux de ce harcèlement régulier des membres de sa communauté dans les plantations de Feronia et les a exhortés à prendre des mesures pour remédier à la situation. RIAO-RDC a également tenté sans succès de faire en sorte que les autorités locales enquêtent sur un incident précédent dans lequel un couple de Pygmées avait été tué, après avoir été accusé par les gardes de sécurité de Feronia d'avoir volé des fruits de palme des plantations de la société à Boteka. RIAO-RDC appelle maintenant les autorités compétentes de la RDC et le gouverneur de la province de l'Équateur en particulier à ouvrir immédiatement une enquête sur le meurtre de M. Joël. RIAO-RDC appelle également les organismes internationaux compétents en matière de droits de l'homme à enquêter sur cet incident. RIAO-RDC tient Feronia Inc pour responsable du meurtre de M. Joël. Il a été tué par un employé de Feronia, qui effectuait des tâches de routine pour la société. Au cours des années, Feronia n’a pris aucune mesure suffisante pour empêcher ses gardes de sécurité de harceler les habitants de la communauté locale à la suite d’allégations sans fondement de vol de fruits ou d’huile de palme. Feronia est également responsable du harcèlement et de l'intimidation croissants des membres de RIAO-RDC par les employés de la société, et ses dirigeants de haut niveau sont responsables d'inciter à une action violente contre RIAO-RDC en propageant des informations erronées sur l'organisation. M. Joël laisse derrière lui sa femme et ses cinq enfants. Il était le seul soutien économique de la famille. La rédaction

Dans le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit